Plan Local d’Urbanisme

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) a été approuvé le 18.02.2011, mis à jour le 19.03.2012 et modifié le 24.05.2013.

Le PLU donne les règles applicables en matière d’urbanisme pour toutes constructions, démolitions et aménagements effectués sur le territoire de la commune.

 

Des règles spécifiques à chaque zone

Différentes zones (constructibles, agricoles, naturelles par exemple) ont été identifiées et des règles d’urbanisme spécifiques à chacune ont été établies. De plus, conformément à la loi, un Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) a été intégré à ce PLU.

 

Le territoire de notre commune, d’une superficie de 778 ha, se divise approximativement en

3 grandes zones :

  • d’habitat, à l’Ouest de l’Egoutier,
  • de terres agricoles, en grande majorité à l’Est,
  • de forêts au Nord-Est.

Cette configuration donne à la ville de Semoy une identité particulière dans l’agglomération d’Orléans : espace de liaison et de passerelle entre la ville centre et la forêt d’Orléans.

 

 

Pour un développement maîtrisé

Le Plan Local d’Urbanisme a donc pour objectif de confirmer l’attractivité de notre commune et d’en favoriser un développement maîtrisé :

  • la maîtrise du développement des zones d’urbanisation future et le contrôle de l’étalement urbain,
  • le maintien de la vitalité de la commune en favorisant la mixité sociale,
  • le renforcement de la centralité du centre bourg et la liaison entre les différents quartiers,
  • le renforcement et le développement des commerces de proximité,
  • la réflexion sur le devenir des zones naturelles et favoriser le développement de l’agriculture périurbaine,
  • la préservation et la valorisation du caractère naturel (coulées vertes, ruisseau).
 

Révision en cours du PLU

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) est l’outil par excellence pour planifier, organiser et embellir la ville. En effet, il sert de base à toutes les décisions de construction ou d’aménagement. Son réglement s’applique à tous, particuliers, professionnels comme à la collectivité.

Il doit être conforme aux différentes lois et à leur évolution : loi Grenelle 2, loi pour l’Accès au Logement et l’Urbanisme Rénové (loi ALUR) en particulier.

Il doit tenir compte des documents élaborés par les collectivités auxquelles la commune appartient : l’AgglO, la Région, etc.

Le PLU actuellement en vigueur a été approuvé en 2011. Le conseil municipal du 19 septembre 2014 a décidé d’engager sa révision générale et donc d’adapter ce document d’urbanisme aux évolutions. En effet, il nous faut intégrer les éléments nouveaux apportés par les lois ALUR et Grennelle 2 et se préparer à l’hypothèse d’une éventuelle communauté urbaine et à la mise en oeuvre d’un PLU Intercommunal. Pour éviter que des règles, avec lesquelles nous ne serions pas en accord, nous soient imposées, il nous faut nous doter de règles d’urbanisme récentes.

 

Quels sont les choix de la municipalité ?

Préserver la qualité du cadre de vie en favorisant une croissance harmonieuse, telle est l’orientation de la municipalité. Neuf objectifs ont donc été approuvés par le conseil municipal :

  • Assurer une gestion économe de l’espace,
  • Favoriser la cohésion et la mixité sociale,
  • Préserver la biodiversité et valoriser les espaces naturels et le patrimoine communal,
  • Economiser l’énergie et valoriser les énergies renouvelables,
  • Soutenir le développement d’activités économiques,
  • Constituer des réserves foncières,
  • Permettre des formes innovantes d’urbanisme et d’architecture,
  • Favoriser la continuité écologique,
  • Prendre en compte les objectifs de protection des populations.

 

Comment se déroule cette révision ? Quelle concertation ?

La municipalité est accompagnée dans cette démarche par l’Agence d’Urbanisme de l’Agglomération d’Orléans qui avait déjà réalisé le PLU approuvé en 2011.

  • les éléments de diagnostic
  • le projet de PLan d’Aménagement et de Développement Durable (qui détermine les orientations et objectifs précis).