Eclairage public

 

Le Bureau municipal a souhaité une nouvelle gestion de l’éclairage réparti sur la commune.

Pourquoi éteindre ?

 

Cette action s’inscrit dans notre programme d’amélioration du cadre de vie, de préservation de notre environnement et de maîtrise des dépenses énergétiques.

 

Les nuisances lumineuses touchent tout le territoire au même titre que d’autres formes de pollution. L’éclairage public a considérablement augmenté depuis 50 ans et l’impact existe sur la biodiversité animale, la santé humaine, le sommeil et la paysage avec une disparition progressive de la nuit. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et EDF estiment entre 30 et 40 % la perte d’énergie pour les communes du fait d’une mauvaise valorisation du réseau. L’éclairage public représente en effet 45 % de la consommation d’électricité des collectivités locales. Aujourd’hui en France, on estime que 10 000 communes pratiquent une extinction totale ou partielle en milieu de nuit de leur éclairage générant une économie d’environ 200 millions d’euros.

 

Semoy souhaite s’inscrire dans cette démarche en pratiquant une réduction raisonnée de notre éclairage. En s’appuyant sur l’expérience d’autres communes et notre consommation électrique, une réduction de nos coûts est estimée entre 10 et 15 000 euros par an.

 

Pour comprendre, lire le dossier réalisé par la Mission Economie et Biodiversité en partenariat avec la Caisse des Dépôts et l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturnes : dossier éclairage

Dispositif durant l’année

Durant toute l’année :

  • extinction à minuit du dimanche soir au jeudi soir
  • extinction à 1h le vendredi et samedi

Deux périodes :

  • Période hivernale du 1er septembre au 31 avril : extinction le soir (minuit ou 1h) et rallumage à 5h30 du matin
  • Période estivale du 1er mai au 31 août : extinction le soir (minuit ou 1h) , pas de rallumage le matin